Parmi ceux-ci, 98 se trouvaient en Belgique, alors que d'autres se cachaient à l'étranger. La France apparaît en tête des destinations préférées des fugitifs. Pas moins de 59 condamnés en cavale y ont été interpellés. En seconde position, on retrouve les Pays-Bas, avec 39 arrestations. "Arrivent ensuite l'Allemagne avec 34 arrestations, l'Espagne avec 28 et la Roumanie, où l'on en a compté 18", a précisé à la DH le commissaire Martin Van Steenbrugge, qui dirige la FAST.

L'équipe a toutefois encore du pain sur la planche puisqu'il reste 1.852 criminels à retrouver.

En 2017, la FAST avait procédé à 410 arrestations, dont 111 en Belgique.