D'après le ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V), une enquête du SNI estime à 18 % le nombre de commerçants confrontés à des...

D'après le ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V), une enquête du SNI estime à 18 % le nombre de commerçants confrontés à des faits criminels et qui partagent de telles images sur les réseaux sociaux. Le ministre rappelle néanmoins quelques principes de droit : droit de la victime à la réparation et droit au respect de la vie privée pour le suspect. Si les images montrent la commission d'une infraction, elles sont considérées comme une donnée sensible à caractère judiciaire, bénéficiant d'une protection supplémentaire. Le particulier ne peut mener une instruction, la répression restant le monopole de la puissance publique. M. La.