"Le Collège des bourgmestre et échevins de Saint-Gilles tient à confirmer que certains services administratifs (prévention, personnel et finances) ont effectivement fait l'objet d'une visite de la part d'enquêteurs mandatés par le Parquet concernant la prestation par certains agents de la prévention d'heures supplémentaires sur une période bien déterminée", selon un communiqué.

Par contre, la bourgmestre faisant fonction, Martine Wille, "dément formellement que le cabinet du bourgmestre ou son bureau, ou celui d'un échevin, aient fait l'objet d'une perquisition (...) Ces bureaux n'ont fait l'objet d'aucune visite", ajoute le communiqué.

"L'ensemble des pièces justificatives demandées ont été fournies et toutes les informations demandées ont été communiquées", conclut la commune, précisant que "le Collège n'a pas reçu d'informations supplémentaires de la part des enquêteurs concernant leurs recherches".

Levif.be, avec Belga

"Le Collège des bourgmestre et échevins de Saint-Gilles tient à confirmer que certains services administratifs (prévention, personnel et finances) ont effectivement fait l'objet d'une visite de la part d'enquêteurs mandatés par le Parquet concernant la prestation par certains agents de la prévention d'heures supplémentaires sur une période bien déterminée", selon un communiqué. Par contre, la bourgmestre faisant fonction, Martine Wille, "dément formellement que le cabinet du bourgmestre ou son bureau, ou celui d'un échevin, aient fait l'objet d'une perquisition (...) Ces bureaux n'ont fait l'objet d'aucune visite", ajoute le communiqué. "L'ensemble des pièces justificatives demandées ont été fournies et toutes les informations demandées ont été communiquées", conclut la commune, précisant que "le Collège n'a pas reçu d'informations supplémentaires de la part des enquêteurs concernant leurs recherches". Levif.be, avec Belga