Ces étudiants sont dès lors dans l'impossibilité de présenter des examens et pourraient, à terme, être invités à quitter les auditoires.

Cette mesure fait partie du nouveau décret Marcourt réformant l'enseignement supérieur. Alors que, jusqu'en 2013, il fallait s'être acquitté de la totalité des droits pour le 30 novembre (universités) ou le 1er février (hautes écoles), il faut désormais payer au moins 10% (soit entre 17,4 euros et 83,4 euros selon les cas) avant le 31 octobre pour être réputé inscrit. Le solde devant être réglé avant le 4 janvier.

La plupart des institutions d'enseignement supérieur sont touchées.

On ignore encore toutefois si l'année de ces étudiants est déjà condamnée. Le cabinet du ministre de l'Enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles assure qu'il est à la recherche d'une solution.

Ces étudiants sont dès lors dans l'impossibilité de présenter des examens et pourraient, à terme, être invités à quitter les auditoires. Cette mesure fait partie du nouveau décret Marcourt réformant l'enseignement supérieur. Alors que, jusqu'en 2013, il fallait s'être acquitté de la totalité des droits pour le 30 novembre (universités) ou le 1er février (hautes écoles), il faut désormais payer au moins 10% (soit entre 17,4 euros et 83,4 euros selon les cas) avant le 31 octobre pour être réputé inscrit. Le solde devant être réglé avant le 4 janvier. La plupart des institutions d'enseignement supérieur sont touchées. On ignore encore toutefois si l'année de ces étudiants est déjà condamnée. Le cabinet du ministre de l'Enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles assure qu'il est à la recherche d'une solution.