"Les nouvelles motos contiennent peu de métal ferreux", explique M. De Rocker. "Elles ne sont donc parfois pas détectées par le champ magnétique des boucles de nos radars." La conséquence n'est pas difficile à tirer: certaines motos ne peuvent ainsi tout simplement pas être flashées pour une raison technique, quelle que soit la vitesse du véhicule.

Le problème se pose uniquement avec les radars équipés de boucles de détection, soit la plupart des radars disposés sur le réseau routier du nord du pays (1.191 sur 1.348 radars). Les boucles magnétiques placées dans le revêtement de la chaussée, mesurent la vitesse d'un véhicule qui en passant sur ces boucles, provoque un changement dans le champ magnétique. Comme les dernières générations de motos contiennent trop peu de métal, elles restent indétectables.

L'Agence flamande des routes n'a toutefois pas l'intention de remplacer ce type de radars.

Levif.be avec Belga

"Les nouvelles motos contiennent peu de métal ferreux", explique M. De Rocker. "Elles ne sont donc parfois pas détectées par le champ magnétique des boucles de nos radars." La conséquence n'est pas difficile à tirer: certaines motos ne peuvent ainsi tout simplement pas être flashées pour une raison technique, quelle que soit la vitesse du véhicule. Le problème se pose uniquement avec les radars équipés de boucles de détection, soit la plupart des radars disposés sur le réseau routier du nord du pays (1.191 sur 1.348 radars). Les boucles magnétiques placées dans le revêtement de la chaussée, mesurent la vitesse d'un véhicule qui en passant sur ces boucles, provoque un changement dans le champ magnétique. Comme les dernières générations de motos contiennent trop peu de métal, elles restent indétectables. L'Agence flamande des routes n'a toutefois pas l'intention de remplacer ce type de radars. Levif.be avec Belga