Le bourgmestre de Hal se contentera de déposer une gerbe de fleurs pour l'occasion, mais aucun discous ne sera prononcé.

La catastrophe fait l'objet d'une cérémonie organisée tous les cinq ans par les provinces du Brabant flamand et du Brabant wallon.

Entre ces commémoration quinquennales, la commune de Hal (dont Buizingen fait partie) organise chaque 15 février une cérémonie officielle.

Mais en raison de la pandémie de coronavirus, celle-ci a toutefois été annulée cette année.

Le 15 février 2010 restera comme l'un des jours les plus noirs de l'histoire ferroviaire belge.

Ce jour-là, à 8h28, le train P CR E3678 reliant Louvain à Braine-le-Comte heurta à Buizingen le train IC E1707 Quiévrain-Liège-Guillemins après qu'un des deux conducteurs eut brûlé un feu rouge.

Le drame coûta la vie à 19 personnes et fit des centaines de blessés.

En 2019, la SNCB ainsi que le gestionnaire de réseau ferré Infrabel furent condamnés pour le drame. Un jugement d'ailleurs confirmé fin janvier dernier en appel après le recours intenté par la seule Infrabel.

Le bourgmestre de Hal se contentera de déposer une gerbe de fleurs pour l'occasion, mais aucun discous ne sera prononcé. La catastrophe fait l'objet d'une cérémonie organisée tous les cinq ans par les provinces du Brabant flamand et du Brabant wallon. Entre ces commémoration quinquennales, la commune de Hal (dont Buizingen fait partie) organise chaque 15 février une cérémonie officielle. Mais en raison de la pandémie de coronavirus, celle-ci a toutefois été annulée cette année. Le 15 février 2010 restera comme l'un des jours les plus noirs de l'histoire ferroviaire belge. Ce jour-là, à 8h28, le train P CR E3678 reliant Louvain à Braine-le-Comte heurta à Buizingen le train IC E1707 Quiévrain-Liège-Guillemins après qu'un des deux conducteurs eut brûlé un feu rouge. Le drame coûta la vie à 19 personnes et fit des centaines de blessés. En 2019, la SNCB ainsi que le gestionnaire de réseau ferré Infrabel furent condamnés pour le drame. Un jugement d'ailleurs confirmé fin janvier dernier en appel après le recours intenté par la seule Infrabel.