Ainsi se défendait Damien Thiéry (photo), député fédéral MR, lorsque nous l'interrogions sur la rémunération au noir et les soupçons d'emploi fictif pesant sur l'ancien échevin MR Paul Sedyn à Linke...

Ainsi se défendait Damien Thiéry (photo), député fédéral MR, lorsque nous l'interrogions sur la rémunération au noir et les soupçons d'emploi fictif pesant sur l'ancien échevin MR Paul Sedyn à Linkebeek. Entre 2006 et 2014, les élus du collège communal, " amputé " d'un de ses membres tant qu'un bourgmestre n'y était pas nommé par la Région flamande, avaient décidé de reverser une partie de leur salaire à un échevin " officieux ", dont Paul Sedyn. Une solidarité touchante mais... illégale. Et qui, renseignement pris et contrairement à ce que Damien Thiéry laissait entendre, n'a pas été mise en place à Crainhem et à Wezembeek-Oppem. Ces deux communes à facilités ont pourtant, elles aussi, longtemps dû se passer d'un échevin en attendant la nomination d'un mayeur. Elles s'organisèrent en répartissant la charge de travail entre membres du collège, aussi pesant ce système soit-il, tant humainement que fonctionnellement. Chacun sa façon de combattre la " politique flamingante "...