Dans le Brabant flamand, le gain le plus important pour les élections régionales flamandes semble être pour Groen, selon de premiers résultats officiels (10 bureaux dépouillés sur 796). Le parti écologiste flamand atteint 20,8% des voix (+ 11,46 points de pourcentage). La N-VA reste toutefois le plus gros parti, récoltant 25,98 % des bulletins (-3,45 pp). L'Open Vld perd 5,41 pp avec 13,82% des voix et le Vlaams Belang gagne 3,06 pp (7,46%). Le CD&V est annoncé en perte de 3,52 pp avec 13,59%, le sp.a perd 0,65 pp (11,62%) et le PVDA atteint le seuil électoral avec 5,62% (+3,86 pp).

A Anvers, avec un bureau seulement dépouillé sur 10, la N-VA perd légèrement du terrain, passant de 36,5% à 33,7%. Le Vlaams Belang devient deuxième et fait un bond de 7,1 pp pour atteindre 18,3% des voix. Le CD&V, qui était encore deuxième en 2014 avec 20% des voix, chute lourdement à 12,5%. Groen se stabilise à 10,5% (9,9% en 2014), tout comme l'Open Vld qui obtient 10,2% des voix (contre 9,6%). Le sp.a passe de 11,4% à 7,1% et le PVDA grimpe à 5,8%, contre 3,9%.

En Flandre occidentale, où le CD&V a construit sa campagne autour de la figure d'Hilde Crevits, les chrétiens-démocrates perdent, pour les élections régionales, 8,4 pp par rapport à 2014. Le parti chute à 16,9% des voix, selon les premiers résultats officiels (10% des bureaux dépouillés). Le Vlaams Belang est là aussi annoncé gagnant avec 15,4 pp gagnés et 20,5% des voix. L'autre gagnant est le PVDA, avec un gain de 2,8 pp. Toutefois, si son score de 4,4% se confirme, il ne suffira pas pour atteindre le seuil électoral (fixé à 5%). Groen gagne 1,5 pp avec 8,7%. La N-VA perd 9,8 pp avec 19,9% et le CD&V baisse de 8,4 pp (16,9%). L'Open Vld reste à 13,3%.

En Flandre orientale, avec 10 bureaux dépouillés seulement sur 820, la N-VA et le Vlaams Belang semblent au coude à coude. Le parti nationaliste récolterait 23,4% des voix et l'extrême droite 23,1%. Suivent Groen (12,3%), le sp.a (11,9%), le CD&V (11,5%), l'Open Vld (8,7%) et le PVDA (7,6%).

Dans le Limbourg, le Vlaams Belang deviendrait le deuxième parti, selon des résultats toujours partiels (144 bureaux sur 636 dépouillés). La N-VA resterait première, avec 24,1% des bulletins (32,1% en 2014). Le parti d'extrême droite fait lui un bond à 19,6%, contre 5,9% lors des dernières élections. Le CD&V reste troisième mais chute, passant de 23,2% à 18,4%. Suivent le sp.a (13%), l'Open Vld (10,4%), Groen (7,3%) et le PVDA (6,2%).