Que n'avait-on déjà entendu au lendemain de la crise bancaire mondiale de 2007-2008... Le monde de la finance allait être mis au pas. Le mot régulation était scandé comme un leitmotiv par les politiques. Le secret bancaire allait disparaître. Les paradis fiscaux seraient impitoyablement combattus. Les pays du G20 brandissaient des sanctions au nez des Etats qui menacent la démocratie en hébergeant des fraudeurs de tous bords. Les dirigeants se sont-ils donné les moyens d'agir conformément à leurs promesses ? Aujourd'hui, rien qu'au sein de l'Europe des 28, c'est plus de 1 000 milliards d'euros qui échappent encore chaque année aux administrations fiscales des Etats membres alors que les déficits publics de ceux-ci frisent les 420 milliards.
...