La ministre avait promis début février au personnel que des mesures concrètes seraient prises rapidement, notamment l'installation d'une entrée unique pour les visiteurs, la réduction du nombre d'entrées pour le personnel et la mise en place de portiques de sécurité.

A l'heure actuelle, le palais de Justice demeure cependant toujours aussi peu sécurisé, estime De Standaard, qui explique qu'on peut y entrer comme dans un moulin.

"Rien n'a changé", confirme également Marijke Konings du syndicat chrétien ACV. "On n'en est toujours à la phase des projets, des propositions et des groupes de travail. Tout le monde se renvoie la balle et personne n'ose coordonner les actions pour faire avancer les choses."

LeVif.be, avec Belga.

La ministre avait promis début février au personnel que des mesures concrètes seraient prises rapidement, notamment l'installation d'une entrée unique pour les visiteurs, la réduction du nombre d'entrées pour le personnel et la mise en place de portiques de sécurité. A l'heure actuelle, le palais de Justice demeure cependant toujours aussi peu sécurisé, estime De Standaard, qui explique qu'on peut y entrer comme dans un moulin. "Rien n'a changé", confirme également Marijke Konings du syndicat chrétien ACV. "On n'en est toujours à la phase des projets, des propositions et des groupes de travail. Tout le monde se renvoie la balle et personne n'ose coordonner les actions pour faire avancer les choses."LeVif.be, avec Belga.