Les jeux sont faits, les électeurs ont parlé, la démocratie a pu s'exprimer. Les nouveaux partis, ceux qui osent critiquer les partis traditionnels, qui veulent que le système évolue, qui militent pour plus de transparence, qui proposent plus de participation citoyenne, ces partis citoyens n'ont pas réussi à faire une percée importante. Cela prouve que nos partis traditionnels ont raison, les électeurs leur ayant à nouveau donné leur confiance.

Vraiment ?

Au-delà des avantages évidents dont disposent les partis traditionnels (accès aux médias, financement public très important, protection des noms,...), penchons-nous sur la répartition des sièges lors des élections communales. La clé de répartition utilisée est la méthode Imperalii.

Il s'agit de la clé de calcul de répartition des sièges entre les différentes listes communales. L'on divise successivement par 2, 3, 4, etc., le chiffre électoral de chacune des listes et trions les quotients dans l'ordre de leur importance jusqu'à concurrence d'un nombre total de quotients égal à celui des membres à élire.

La répartition entre les listes s'opère en attribuant à chaque liste autant de sièges que son chiffre électoral a fourni de quotients égaux ou supérieurs au dernier quotient utile.

Prenons pour exemple la Ville de Court -Saint-Etienne:

Cette commune avec 21 sièges à attribuer pour 7.674 électeurs. Le total des votes valables est de 6.560.

Cet exemple montre qu'avec seulement 44.9% des votes, la liste Mayeur aura la majorité absolue des sièges (57.1% des sièges), permettant à cette liste de gouverner seule. De même on peut voir que la liste Ecolo a fait 3x plus de votes qu'Oxygène mais aura bien 7x plus d'élus.

Alors est-ce cela la démocratie ? Où est-ce simplement une manière de calmer les citoyens en leur faisant croire qu'ils ont leur mot à dire ? En tous cas, ceci montre une fois de plus l'emprise des partis traditionnels sur le système électoral et sur notre 'démocratie'.

Dans quelques mois, le citoyen pourra à nouveau s'exprimer. Lors de cette élection-là, c'est la clé D'Hondt qui s'appliquera avec en sus un seuil électoral à 5%.

Alors citoyen, prêt à aller voter ?

Donatien D'Hoop

Les jeux sont faits, les électeurs ont parlé, la démocratie a pu s'exprimer. Les nouveaux partis, ceux qui osent critiquer les partis traditionnels, qui veulent que le système évolue, qui militent pour plus de transparence, qui proposent plus de participation citoyenne, ces partis citoyens n'ont pas réussi à faire une percée importante. Cela prouve que nos partis traditionnels ont raison, les électeurs leur ayant à nouveau donné leur confiance. Vraiment ? Au-delà des avantages évidents dont disposent les partis traditionnels (accès aux médias, financement public très important, protection des noms,...), penchons-nous sur la répartition des sièges lors des élections communales. La clé de répartition utilisée est la méthode Imperalii. Il s'agit de la clé de calcul de répartition des sièges entre les différentes listes communales. L'on divise successivement par 2, 3, 4, etc., le chiffre électoral de chacune des listes et trions les quotients dans l'ordre de leur importance jusqu'à concurrence d'un nombre total de quotients égal à celui des membres à élire.La répartition entre les listes s'opère en attribuant à chaque liste autant de sièges que son chiffre électoral a fourni de quotients égaux ou supérieurs au dernier quotient utile. Prenons pour exemple la Ville de Court -Saint-Etienne:Cette commune avec 21 sièges à attribuer pour 7.674 électeurs. Le total des votes valables est de 6.560.Cet exemple montre qu'avec seulement 44.9% des votes, la liste Mayeur aura la majorité absolue des sièges (57.1% des sièges), permettant à cette liste de gouverner seule. De même on peut voir que la liste Ecolo a fait 3x plus de votes qu'Oxygène mais aura bien 7x plus d'élus.Alors est-ce cela la démocratie ? Où est-ce simplement une manière de calmer les citoyens en leur faisant croire qu'ils ont leur mot à dire ? En tous cas, ceci montre une fois de plus l'emprise des partis traditionnels sur le système électoral et sur notre 'démocratie'. Dans quelques mois, le citoyen pourra à nouveau s'exprimer. Lors de cette élection-là, c'est la clé D'Hondt qui s'appliquera avec en sus un seuil électoral à 5%. Alors citoyen, prêt à aller voter ?Donatien D'Hoop