Le ministre sortant de la Mobilité, François Bellot (MR), a tempéré son ardeur. " La demande est saisonnière, l'activité doit être rentable. " La SNCB devr...

Le ministre sortant de la Mobilité, François Bellot (MR), a tempéré son ardeur. " La demande est saisonnière, l'activité doit être rentable. " La SNCB devrait l'autofinancer. " Compte tenu des restrictions budgétaires, il est difficile de défendre ce choix stratégique. " La SNCB continue d'assurer des trains de nuit pour le compte d'Intersoc, qui emmène des enfants faire du ski en Suisse et des festivaliers au lac Balaton. " Mais le marché de l'affrètement est en régression. " Des trains pour le pèlerinage de Lourdes et vers les stations de ski ont dû être supprimés en raison du manque d'intérêt et de l'apparition d'alternatives à meilleur prix. Et, de toute façon, la SNCB ne dispose plus du type de voitures susceptibles de convenir pour des trains de nuit... M. La.