Bien essayé. Sans majorité au sud du pays, PS et Ecolo ont tenté de contourner l'arithmétique électorale défavorable en sortant le grand jeu. Et pourquoi pas faire fleurir une coalition coquelicot à Namur, construite sur un gouvernement minoritaire, enrichi des apports de la société civile au passage très courtisée et soutenu de l'extérieur par des députés issus d'autres partis et par l'odeur alléchés ? En voilà une idée qu'elle était audacieuse ! Sauf que l'accueil aura été glacial. Le PTB est rentré dare-dare sous sa tente, le MR a dit non sans même dire merci et les humanistes du CDH, résolus à soigner leurs bobos dans l'opposition, ont à leur tour envoyé le coquelicot sur les roses. Et maintenant, on fait quoi ? Il va falloir que les rouges pas foncés, les bleus et les verts se parlent.
...