"Nous sommes en train de renforcer la protection de notre site, mais l'opération n'était pas encore tout à fait finie quand l'attaque a été lancée", a indiqué Dorian de Meeûs, rédacteur en chef de lalibre.be.

Peu après 14h00, les sites dhnet.be et lalibre.be étaient toujours inaccessibles, lavenir.net fonctionne quant à lui de manière régulière, bien que l'initiateur des perturbations en ait annoncé de nouvelles.

Le hacker a indiqué avoir mené ces nouvelles attaques en raison des plaintes déposées par les différents groupes de presse après les précédents piratages, qui visaient à "montrer que votre site n'est pas sécurisé".

"Nous sommes en train de renforcer la protection de notre site, mais l'opération n'était pas encore tout à fait finie quand l'attaque a été lancée", a indiqué Dorian de Meeûs, rédacteur en chef de lalibre.be. Peu après 14h00, les sites dhnet.be et lalibre.be étaient toujours inaccessibles, lavenir.net fonctionne quant à lui de manière régulière, bien que l'initiateur des perturbations en ait annoncé de nouvelles. Le hacker a indiqué avoir mené ces nouvelles attaques en raison des plaintes déposées par les différents groupes de presse après les précédents piratages, qui visaient à "montrer que votre site n'est pas sécurisé".