Pas content, l'ambassadeur Guy Trouveroy. Alors que cet ancien directeur Afrique aux Affaires étrangères (étiqueté CDH) avait été pressenti pour succéder à Dominique Struye de Swielande comme ambassadeur de Belgique à Kinshasa, le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders l'aurait, en dernière minute, prié de défaire ses valises et de rester à Moscou. Le ministre lui aurait préféré Michel Lastschenko, MR comme lui, et actuellement en poste à Kaboul.

Le mouvement diplomatique, sous réserve d'approbation par le Palais et les Etats concernés, se déroulera avant l'été prochain.

F.J.O.

Pas content, l'ambassadeur Guy Trouveroy. Alors que cet ancien directeur Afrique aux Affaires étrangères (étiqueté CDH) avait été pressenti pour succéder à Dominique Struye de Swielande comme ambassadeur de Belgique à Kinshasa, le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders l'aurait, en dernière minute, prié de défaire ses valises et de rester à Moscou. Le ministre lui aurait préféré Michel Lastschenko, MR comme lui, et actuellement en poste à Kaboul. Le mouvement diplomatique, sous réserve d'approbation par le Palais et les Etats concernés, se déroulera avant l'été prochain. F.J.O.