La grogne du personnel est liée à une série de dossiers, et notamment aux demandes en matière d'interruption de carrière. L'organisation ou non d'actions dépendra de la réponse apportée par la direction, selon Kurt Callaerts, responsable à la CSC-Transcom. La direction de Skeyes a confirmé avoir reçu un préavis de grève. Des réunions de conciliation sont prévues la semaine prochaine, selon un porte-parole de la société. Des actions pourraient avoir lieu à partir du 23 février alors que les vacances de Carnaval sont prévues début mars.

Les syndicats ont également déposé un préavis de grève pour mercredi prochain, dans le cadre de la grève nationale du 13 février décrétée par le front commun syndical.