Le CD&V accuse un important recul.

M. Beke a reconnu être déçu devant ses militants mais qu'il fallait encore attendre. Un bureau de vote sur trois n'a pas encore été dépouillé, a-t-il dit.

Wouter Beke a clairement indiqué que toute collaboration avec le Vlaams Belang n'était pas à l'ordre du jour. "Mon programme est tellement aux antipodes de celui du Vlaams Belang que je ne vois pas comment on pourrait collaborer", détaille-t-il. Il n'est toutefois pas surpris par le résultat du Vlaams Belang. "Nous ne sommes malheureusement pas les seuls confrontés de ce phénomène qui s'infiltre maintenant en Flandre".

Si le CD&V est invité, le parti prendra "ses responsabilités". "Nous avons toujours dit que nous ne sommes pas en faveur des blocages et de l'impossibilité de diriger mais les pièces du puzzle ne sont pas faciles à assembler"

Le CD&V accuse un important recul. M. Beke a reconnu être déçu devant ses militants mais qu'il fallait encore attendre. Un bureau de vote sur trois n'a pas encore été dépouillé, a-t-il dit. Wouter Beke a clairement indiqué que toute collaboration avec le Vlaams Belang n'était pas à l'ordre du jour. "Mon programme est tellement aux antipodes de celui du Vlaams Belang que je ne vois pas comment on pourrait collaborer", détaille-t-il. Il n'est toutefois pas surpris par le résultat du Vlaams Belang. "Nous ne sommes malheureusement pas les seuls confrontés de ce phénomène qui s'infiltre maintenant en Flandre". Si le CD&V est invité, le parti prendra "ses responsabilités". "Nous avons toujours dit que nous ne sommes pas en faveur des blocages et de l'impossibilité de diriger mais les pièces du puzzle ne sont pas faciles à assembler"