Sur base d'un échantillon représentatif, l'équipe de l'UHasselt, sous la direction du professeur Martine Verjans, s'est promenée des deux côtés de la frontière linguistique (au Limbourg et à Liège) pour étudier différences et ressemblances. Sur les onze caractéristiques culturelles étudiées, quatre ont donné des différences significatives. "Une caractéristique ressort particulièrement: les Liégeois sont beaucoup plus formels que les Limbourgeois", explique Martine Verjans.

"Pour le reste, le comportement des Flamands et des Wallons est en grande partie équivalent. Nous pouvons donc déconstruire le cliché qui veut que les Wallons sont plus paresseux. Selon nos observations dans les deux sous-régions, les gens vivent plus pour travailler que l'inverse."L'équipe universitaire a constaté que les Flamands sont plus orientés résultat, mais que les francophones n'aiment pas tourner autour du pot. "En général, les Wallons tiennent leurs promesses, respectent les contrats et sont des relations d'affaires fiables", conclut Martine Verjans.

Avec Belga

Sur base d'un échantillon représentatif, l'équipe de l'UHasselt, sous la direction du professeur Martine Verjans, s'est promenée des deux côtés de la frontière linguistique (au Limbourg et à Liège) pour étudier différences et ressemblances. Sur les onze caractéristiques culturelles étudiées, quatre ont donné des différences significatives. "Une caractéristique ressort particulièrement: les Liégeois sont beaucoup plus formels que les Limbourgeois", explique Martine Verjans. "Pour le reste, le comportement des Flamands et des Wallons est en grande partie équivalent. Nous pouvons donc déconstruire le cliché qui veut que les Wallons sont plus paresseux. Selon nos observations dans les deux sous-régions, les gens vivent plus pour travailler que l'inverse."L'équipe universitaire a constaté que les Flamands sont plus orientés résultat, mais que les francophones n'aiment pas tourner autour du pot. "En général, les Wallons tiennent leurs promesses, respectent les contrats et sont des relations d'affaires fiables", conclut Martine Verjans. Avec Belga