Dans l'affaire, Stéphane Moreau a ainsi touché entre 8 et 9 millions d'euros, selon cette source. Pol Heyse et Bénédicte Bayer se partagent le solde, avec une part plus importante pour le premier nommé.

La cagnotte se répartit entre deux tiers en cash et un tiers sous forme d'assurance groupe. Une partie des montants a été versée avant l'entrée en vigueur du décret de fin mai 2018, mais la plus grosse part l'a été en ce mois d'octobre.

Jos Donvil et Frederic Vandeschoor n'ont, eux, rien obtenu.

Le conseil d'administration a mandaté un cabinet d'avocats afin de vérifier si un recours était envisageable.