"Nous avons eu la confirmation des montants" versés à l'ancien management de Nethys, a indiqué à sa sortie Damien Robert (PTB). Selon le rapport de Renaud Witmeur, le manager intérimaire envoyé chez Nethys, transmis mercredi au gouvernement wallon, quatre anciens managers de l'entreprise - Stéphane Moreau, Pol Heyse, Bénédicte Bayer et Diego Aquilina - se sont partagés 18,6 millions d'euros, des sommes versées en mai 2018 mais surtout le 9 octobre dernier, trois jours après que l'exécutif régional eut décidé d'annuler les ventes, par Nethys, de trois de ses filiales (Voo, Elicio et Win).

Le CA a décidé d'attendre un avis juridique afin de juger s'il est opportun de se joindre à l'action entamée par le gouvernement wallon, qui s'est constitué partie civile dans le dossier. Il a sollicité de Renaud Witmeur "que les conseils juridiques de Nethys, d'Enodia et de la Province de Liège puissent être mis en contact sans délai afin de poursuivre au plus vite la finalisation de l'examen des différentes indemnités versées aux anciens membres du management de la SA Nethys notamment", indique-t-il dans un communiqué envoyé à 22h00.

"C'est un prétexte", a lâché, dégoûté, Damien Robert. "Il est évident qu'il y a eu un vol d'argent public, ce qui est inacceptable." L'administrateur représentant l'extrême gauche trouve ce refus "consternant alors qu'on doit représenter et défendre l'intérêt général".

"Il est évident qu'Enodia prendra toutes les dispositions utiles pour que toute somme qui aurait été perçue illégalement par les anciens membres du management de Nethys soit restituée à l'entité qui l'a versée, et ce par toute voie légale (action judiciaire, constitution de partie civile...)", précise toutefois le communiqué.

Enodia s'est également choisie une nouvelle présidente, dont le poste restait vacant depuis la démission de Muriel Targnion (PS) début octobre. C'est Julie Fernandez Fernandez qui remplira la fonction. L'échevine liégeoise a remporté les votes de tous les administrateurs sauf du PTB. Ce dernier s'est opposé à cette candidature "en l'absence d'une garantie que les filiales (de Nethys) restent dans le giron du public".

Le conseil d'administration a enfin licencié Bénédicte Bayer, directrice générale en titre d'Enodia, sans indemnités.

Le prochain CA d'Enodia se tiendra le 28 novembre à 14h00.