Alors qu'un consensus a été trouvé au sein du CNS sur la levée de l'interdiction pour les résidences secondaires, le gouverneur de Flandre occidentale craint une vague de nouveaux arrivants sur le littoral belge pour le week-end de l'Ascension. Il appelle la population à ne pas s'y rendre en masse.

"J'estime que chacun a le droit de se rendre à la Côte mais je crains que les distances recommandées ne pourront pas être assurées sur la digue en cas d'affluence", explique le gouverneur de Flandre occidentale. "Il fera beau et, lors d'un week-end prolongé, les gens sont nombreux à considérer la Côte comme une solution."

Il appelle donc les propriétaires de résidences secondaires à ne pas se rendre en masse à la mer pendant le week-end de l'Ascension. Il n'y aura cependant pas de contrôles de police supplémentaires. Ces derniers porteront essentiellement sur les rassemblements et le respect des règles de distanciation.

Alors qu'un consensus a été trouvé au sein du CNS sur la levée de l'interdiction pour les résidences secondaires, le gouverneur de Flandre occidentale craint une vague de nouveaux arrivants sur le littoral belge pour le week-end de l'Ascension. Il appelle la population à ne pas s'y rendre en masse."J'estime que chacun a le droit de se rendre à la Côte mais je crains que les distances recommandées ne pourront pas être assurées sur la digue en cas d'affluence", explique le gouverneur de Flandre occidentale. "Il fera beau et, lors d'un week-end prolongé, les gens sont nombreux à considérer la Côte comme une solution." Il appelle donc les propriétaires de résidences secondaires à ne pas se rendre en masse à la mer pendant le week-end de l'Ascension. Il n'y aura cependant pas de contrôles de police supplémentaires. Ces derniers porteront essentiellement sur les rassemblements et le respect des règles de distanciation.