Sorte de "CruiseControl", ce standard européen est un système embarqué qui permet le contrôle total et permanent de la vitesse du train et le freinage automatique d'urgence. "Si la vitesse est trop élevée, le système reprend le contrôle par rapport au conducteur", explique Luc Lallemand, parlant de la "Rolls Royce" en matière de sécurité. Située sur un grand corridor marchand européen, Namur accueille quotidiennement 380 trains de voyageurs et 55 convois de marchandises.

Ce système s'ajoute au TBL1+, système de freinage automatique à l'approche d'un feu rouge déployé depuis 2006. Le chantier namurois d'un an représente 30 kilomètres de câbles, 41 loges et armoires de signalisation, 464 balises, 38 kilomètres de voie et 6 millions d'euros dont 50% de co-financement européen. L'objectif est d'équiper l'ensemble du réseau d'ici 2022. Le budget global est de 3,7 milliards d'euros, de l'année 2012, pour la SNCB et Infrabel. Plus de 37% des trains sont équipés de l'ETCS.

La Belgique est la première équipée en Europe en terme du nombre de voies: 900 km sur les 11.000 existants, soit 14% des voies principales. L'ambition d'Infrabel, soutenue par le gouvernement, est de "classer la Belgique dans le top 3 des réseaux européens les plus sûrs".

Sorte de "CruiseControl", ce standard européen est un système embarqué qui permet le contrôle total et permanent de la vitesse du train et le freinage automatique d'urgence. "Si la vitesse est trop élevée, le système reprend le contrôle par rapport au conducteur", explique Luc Lallemand, parlant de la "Rolls Royce" en matière de sécurité. Située sur un grand corridor marchand européen, Namur accueille quotidiennement 380 trains de voyageurs et 55 convois de marchandises. Ce système s'ajoute au TBL1+, système de freinage automatique à l'approche d'un feu rouge déployé depuis 2006. Le chantier namurois d'un an représente 30 kilomètres de câbles, 41 loges et armoires de signalisation, 464 balises, 38 kilomètres de voie et 6 millions d'euros dont 50% de co-financement européen. L'objectif est d'équiper l'ensemble du réseau d'ici 2022. Le budget global est de 3,7 milliards d'euros, de l'année 2012, pour la SNCB et Infrabel. Plus de 37% des trains sont équipés de l'ETCS. La Belgique est la première équipée en Europe en terme du nombre de voies: 900 km sur les 11.000 existants, soit 14% des voies principales. L'ambition d'Infrabel, soutenue par le gouvernement, est de "classer la Belgique dans le top 3 des réseaux européens les plus sûrs".