La ville s'est donné les moyens de ses ambitions : 27 millions d'euros pour rénover ce bâtiment, que les Liégeois appelaient le Mamac, grâce au concours de l'architecte Rudy Ricciotti (aussi derrière l'impressionnant...

La ville s'est donné les moyens de ses ambitions : 27 millions d'euros pour rénover ce bâtiment, que les Liégeois appelaient le Mamac, grâce au concours de l'architecte Rudy Ricciotti (aussi derrière l'impressionnant Mucem à Marseille). Puis, un partenariat conclu avec le Louvre pour organiser, de 2016 à 2018, trois expositions temporaires "d'envergure internationale", qui viendront compléter les collections permanentes des Beaux-Arts qui y ont déménagé. La première est déjà connue. Ce sera En plein air, du 5 mai au 15 août, avec des oeuvres de Picasso, Monet, Cézanne, Matisse, Léger... Place ensuite (mais sans le concours du Louvre) à 21, rue de la Béotie, la transposition du livre du même nom d'Anne Sinclair racontant le parcours de son marchand d'art de grand-père, Paul Rosenberg. Une soixantaine de toiles seront exposées, signées Picasso, Matisse, Braque, Léger, Laurencin et Masson, du 22 septembre 2016 au 29 janvier 2017. En 2017, une autre expo pourrait tourner autour du thème "voyage en Italie". Reste à savoir si la Boverie parviendra à attirer les foules.