La raison du sinistre pourrait être, selon la protection civile, la vétusté du bateau. Près de 400 litres de mazout se sont répandus dans les eaux du port de plaisance montois. Un produit absorbant solide a été utilisé pour éponger le mazout en surface, ainsi qu'un produit dispersant biodégradable.

Les pompiers montois pomperont, après renflouement du bateau par une société spécialisée, le reste du mazout dans le réservoir. Un procès verbal a été dressé par la police de l'environnement pour pollution.

LeVif.be, avec Belga

La raison du sinistre pourrait être, selon la protection civile, la vétusté du bateau. Près de 400 litres de mazout se sont répandus dans les eaux du port de plaisance montois. Un produit absorbant solide a été utilisé pour éponger le mazout en surface, ainsi qu'un produit dispersant biodégradable. Les pompiers montois pomperont, après renflouement du bateau par une société spécialisée, le reste du mazout dans le réservoir. Un procès verbal a été dressé par la police de l'environnement pour pollution. LeVif.be, avec Belga