Depuis le 20 novembre, les inspecteurs des services fédéraux (SPF Emploi) ont réalisé 4.000 contrôles, constatant un non-respect de cette obligation dans 4,5% des cas, indique mardi un porte-parole du SPF.

Le 20 novembre entrait en vigueur le retour au télétravail obligatoire, avec la permission pour chaque travailleur concerné de se rendre malgré tout à son boulot à raison d'un jour par semaine maximum. Initialement, ces "moments de retour" devaient pouvoir augmenter quelques semaines plus tard, mais les Comités de concertation successifs ont finalement maintenu la règle du 4/5 à la maison.

Selon le SPF, les infractions à l'obligation de télétravail étaient plus nombreuses lors de précédentes périodes où elle était en vigueur.

Depuis le 20 novembre, les inspecteurs des services fédéraux (SPF Emploi) ont réalisé 4.000 contrôles, constatant un non-respect de cette obligation dans 4,5% des cas, indique mardi un porte-parole du SPF.Le 20 novembre entrait en vigueur le retour au télétravail obligatoire, avec la permission pour chaque travailleur concerné de se rendre malgré tout à son boulot à raison d'un jour par semaine maximum. Initialement, ces "moments de retour" devaient pouvoir augmenter quelques semaines plus tard, mais les Comités de concertation successifs ont finalement maintenu la règle du 4/5 à la maison. Selon le SPF, les infractions à l'obligation de télétravail étaient plus nombreuses lors de précédentes périodes où elle était en vigueur.