La porte-parole de la police de Bruxelles-Ouest n'a pas connaissance d'un dépôt de plainte de la part de la victime. Elle assure cependant qu'un procès-verbal pour coups et blessures va être rédigé et qu'une enquête interne sera menée. "On trouve ce type de comportement complètement inacceptable", a-t-elle fait valoir.

L'intervention de lundi soir a été menée conjointement par les polices de Bruxelles-Ouest et de Bruxelles-Ixelles. L'homme était suspecté d'avoir commis des infractions sur le territoire de Bruxelles-Ixelles. Sur la vidéo, le policer qui maîtrisait le suspect au sol a protesté quand son collègue mis en cause a commencé à porter des coups.

La porte-parole de la police de Bruxelles-Ouest explique que c'est la diffusion de la vidéo qui a permis à la hiérarchie d'être informée des faits. Le chef de corps a dès lors réagi en prenant des mesures à l'encontre du policier en cause.

La porte-parole de la police de Bruxelles-Ouest n'a pas connaissance d'un dépôt de plainte de la part de la victime. Elle assure cependant qu'un procès-verbal pour coups et blessures va être rédigé et qu'une enquête interne sera menée. "On trouve ce type de comportement complètement inacceptable", a-t-elle fait valoir. L'intervention de lundi soir a été menée conjointement par les polices de Bruxelles-Ouest et de Bruxelles-Ixelles. L'homme était suspecté d'avoir commis des infractions sur le territoire de Bruxelles-Ixelles. Sur la vidéo, le policer qui maîtrisait le suspect au sol a protesté quand son collègue mis en cause a commencé à porter des coups. La porte-parole de la police de Bruxelles-Ouest explique que c'est la diffusion de la vidéo qui a permis à la hiérarchie d'être informée des faits. Le chef de corps a dès lors réagi en prenant des mesures à l'encontre du policier en cause.