En date du 15 mars, 137 militaires se trouvaient ainsi en quarantaine, dont 136 avant un déploiement en opération et un après son retour dans le cadre des mesures sanitaires pour lutter contre la propagation du coronavirus, a-t-elle précisé en commission de la défense de la Chambre, en réponse à des questions des députés Theo Francken (N-VA) et Jasper Pillen (Open Vld).

Selon Mme Dedonder, la Défense a recouru à cinq hôtels situé dans le centre du pays pour y mettre ses militaires en isolement strict (logement en chambres individuelles, par "clusters" (groupes) de cinq, sans possibilité de contact entre les différents groupes, mais avec la possibilité de pratiquer du sport en chambre et de "manière contrôlée").

Elle s'est refusée à citer le moindre nom, "pour des raisons de sécurité".

En date du 15 mars, qui correspond à la clôture d'une période de facturation, la Défense a payé un montant total de 3.824.135 euros pour ces frais d'hotel.

Les réservations ont lieu via l'agence de voyages Omnia Travel, avec laquelle le ministère a conclu un contrat plus large.

M. Francken s'est étonné que ce contrat spécifique ait été conclu sans appel d'offres, en se disant convaincu que la Cour des comptes ouvrirait une enquête à ce sujet.

En date du 15 mars, 137 militaires se trouvaient ainsi en quarantaine, dont 136 avant un déploiement en opération et un après son retour dans le cadre des mesures sanitaires pour lutter contre la propagation du coronavirus, a-t-elle précisé en commission de la défense de la Chambre, en réponse à des questions des députés Theo Francken (N-VA) et Jasper Pillen (Open Vld). Selon Mme Dedonder, la Défense a recouru à cinq hôtels situé dans le centre du pays pour y mettre ses militaires en isolement strict (logement en chambres individuelles, par "clusters" (groupes) de cinq, sans possibilité de contact entre les différents groupes, mais avec la possibilité de pratiquer du sport en chambre et de "manière contrôlée"). Elle s'est refusée à citer le moindre nom, "pour des raisons de sécurité". En date du 15 mars, qui correspond à la clôture d'une période de facturation, la Défense a payé un montant total de 3.824.135 euros pour ces frais d'hotel. Les réservations ont lieu via l'agence de voyages Omnia Travel, avec laquelle le ministère a conclu un contrat plus large. M. Francken s'est étonné que ce contrat spécifique ait été conclu sans appel d'offres, en se disant convaincu que la Cour des comptes ouvrirait une enquête à ce sujet.