Le nombre de ces personnes a augmenté de manière spectaculaire ces dernières semaines, selon eux. A Zeebrugge, près de 700 illégaux ont déjà été interpellés et dans les environs de Furnes, le nombre se monte à 400.

"Tout le monde est sur les dents, la police locale, la police maritime... Nos équipes travaillent jour et nuit", a souligné M. Decaluwé. Les autorités locales demandent le renfort de 40 hommes, la mise à disposition d'un centre mobile pour enregistrer les personnes en séjour illégal interpellées et la désignation d'un fonctionnaire de l'Office des étrangers pour la Flandre occidentale.

"Si nous relâchons notre attention quelques jours, nous nous retrouverons dans peu de temps avec un campement comme à Calais et à Dunkerque", a averti le gouverneur.