Theo Francken a émis l'idée, sur VTM Nieuws dimanche, d'annuler la mission de la frégate Louise-Marie en Méditerranée, parce qu'elle crée un appel d'air pour les "migrants illégaux".

"Baser sa politique, lorsqu'une crise humanitaire se déclenche, (...) sur la non-intervention, n'a pas de sens", s'est exclamé Charlotte Vandycke auprès de Belga.

Selon elle, le gouvernement devrait plutôt se pencher sur les causes de la crise des réfugiés au lieu de n'en voir que les conséquences. "Le véritable appel d'air a été créé à la suite de guerres dans des pays comme la Syrie, le Soudan et l'Afghanistan", souligne-t-elle. "Quiconque vivant dans une (telle) situation cherchera à fuir vers un endroit où il pourra survivre."

"Ne pas accueillir ces personnes est synonyme de négligence grave", ajoute-t-elle. "Construire un mur n'a jamais résolu de problème."

L'ONG Médecins Sans Frontières (MSF) n'a elle pas souhaité réagir.

Theo Francken a émis l'idée, sur VTM Nieuws dimanche, d'annuler la mission de la frégate Louise-Marie en Méditerranée, parce qu'elle crée un appel d'air pour les "migrants illégaux". "Baser sa politique, lorsqu'une crise humanitaire se déclenche, (...) sur la non-intervention, n'a pas de sens", s'est exclamé Charlotte Vandycke auprès de Belga. Selon elle, le gouvernement devrait plutôt se pencher sur les causes de la crise des réfugiés au lieu de n'en voir que les conséquences. "Le véritable appel d'air a été créé à la suite de guerres dans des pays comme la Syrie, le Soudan et l'Afghanistan", souligne-t-elle. "Quiconque vivant dans une (telle) situation cherchera à fuir vers un endroit où il pourra survivre." "Ne pas accueillir ces personnes est synonyme de négligence grave", ajoute-t-elle. "Construire un mur n'a jamais résolu de problème." L'ONG Médecins Sans Frontières (MSF) n'a elle pas souhaité réagir.