Le secrétaire d'Etat a réuni mercredi les "Digital Minds", 22 acteurs du monde académique, de l'entrepreneuriat, de l'investissement, etc. actifs dans ce domaine. Ils seront chargés d'analyser et d'optimaliser l'impact du plan de relance et des projets structurants développés dans cette matière.

Cette initiative prolonge les "Digital Minds for Belgium" lancés par le prédécesseur de M. Michel dans cette compétence, Alexander De Croo. Le secrétaire d'Etat plaide pour le développement d'une "mentalité Smart Nation" en Belgique.

"Il y a trop peu d'ambition alors qu'il y a suffisamment de talent", a-t-il expliqué. Parmi les "minds", figurent notamment Guillaume Boutin (Proximus), Ibrahim Ouassari (Molengeek), Axel Legay (UCL), Geertrui Mieke De Ketelaere (IMEC), Bart Steukers (CEO d'Agoria), Frédéric Pivetta (AI4Belgium) et Philippe Destatte (Institut Jules Destrée).

Le secrétaire d'Etat a réuni mercredi les "Digital Minds", 22 acteurs du monde académique, de l'entrepreneuriat, de l'investissement, etc. actifs dans ce domaine. Ils seront chargés d'analyser et d'optimaliser l'impact du plan de relance et des projets structurants développés dans cette matière. Cette initiative prolonge les "Digital Minds for Belgium" lancés par le prédécesseur de M. Michel dans cette compétence, Alexander De Croo. Le secrétaire d'Etat plaide pour le développement d'une "mentalité Smart Nation" en Belgique. "Il y a trop peu d'ambition alors qu'il y a suffisamment de talent", a-t-il expliqué. Parmi les "minds", figurent notamment Guillaume Boutin (Proximus), Ibrahim Ouassari (Molengeek), Axel Legay (UCL), Geertrui Mieke De Ketelaere (IMEC), Bart Steukers (CEO d'Agoria), Frédéric Pivetta (AI4Belgium) et Philippe Destatte (Institut Jules Destrée).