Marie-Hélène Ska se prononce tout d'abord sur l'accord intervenu en Wallonie. "Nous sommes interpellés par l'idée d'investir 4 milliards d'euros sans dégager de moyens nouveaux", dit-elle dans L'Echo. L'absence de nouvelles taxes sous cette législature, il nous semble qu'il s'agit là d'un leitmotiv dont il va falloir sortir. Car les investissements sont nécessaires", renchérit-elle dans L'Avenir.

Pour le syndicat chrétien, il faut rouvrir le débat sur la question des moyens, tant au niveau wallon qu'à l'échelon fédéral. Au sujet des négociations fédérales, la secrétaire générale de la CSC souligne que le pays a besoin d'un gouvernement pour fixer le "cap à suivre" et réaliser des investissements. Principalement dans deux domaines: la digitalisation de l'économie et la transition écologique. Les sujets des pensions et des salaires préoccupent par ailleurs les partenaires sociaux et ont besoin de solutions sans attendre, dit-elle.