Le tribunal correctionnel de Malines a acquitté jeudi Marc Van Ranst dans le procès pour lequel il comparaissait pour diffamation à la demande de Willem Engel, un Néerlandais connu pour son scepticisme envers le coronavirus et les vaccins anti-Covid. Ce dernier avait attaqué le virologue belge en justice pour des propos tenus sur Twitter et dans la presse qualifiant le Néerlandais d'escroc, de négationniste du virus et d'extrémiste.

Le procureur avait estimé que la qualification correcte des échanges entre les deux hommes était plutôt de l'ordre de "l'insulte", une analyse que le tribunal a suivie. Willem Engel a été condamné à verser des dommages et intérêts à Marc Van Ranst à hauteur de 4.000 euros.

Le virologue belge fera don de cet argent à l'Unicef. "Les 4.000 euros que Willem Engel me versera après son procès perdu, je les transférerai à l'Unicef pour distribuer les vaccins du programme Covax dans les pays en voie de développement. De cette manière, les 'fous de la conspiration' soutiendront le programme de vaccination porté par le Fonds des Nations unies pour l'Enfance. Cette pensée me rend heureux."

Un petit cadeau pour l'Unicef qui célèbre ce samedi son 75e anniversaire dans un contexte de crises mondiales, entre Covid-19 et crise climatique.

Le tribunal correctionnel de Malines a acquitté jeudi Marc Van Ranst dans le procès pour lequel il comparaissait pour diffamation à la demande de Willem Engel, un Néerlandais connu pour son scepticisme envers le coronavirus et les vaccins anti-Covid. Ce dernier avait attaqué le virologue belge en justice pour des propos tenus sur Twitter et dans la presse qualifiant le Néerlandais d'escroc, de négationniste du virus et d'extrémiste. Le procureur avait estimé que la qualification correcte des échanges entre les deux hommes était plutôt de l'ordre de "l'insulte", une analyse que le tribunal a suivie. Willem Engel a été condamné à verser des dommages et intérêts à Marc Van Ranst à hauteur de 4.000 euros. Le virologue belge fera don de cet argent à l'Unicef. "Les 4.000 euros que Willem Engel me versera après son procès perdu, je les transférerai à l'Unicef pour distribuer les vaccins du programme Covax dans les pays en voie de développement. De cette manière, les 'fous de la conspiration' soutiendront le programme de vaccination porté par le Fonds des Nations unies pour l'Enfance. Cette pensée me rend heureux." Un petit cadeau pour l'Unicef qui célèbre ce samedi son 75e anniversaire dans un contexte de crises mondiales, entre Covid-19 et crise climatique.