Il est suspecté d'avoir porté un coup au visage d'un policier, qui a dû être emmené à l'hôpital mais dont les jours ne sont pas en danger.

Les manifestants scandaient des slogans du type "Je respire librement". Des pancartes et banderoles mettaient en exergue des messages comme "Vis ta vie, l'épidémie est finie" et "Tués par le masque".

"Une grande partie des manifestants ne portaient pas de masque et ne respectaient pas les règles de distanciation sociale", commente Olivier Slosse. "On a donc mis un terme à cette manifestation et on identifie ceux en infraction pour les verbaliser". Il précise que des moyens spéciaux comme du gaz n'ont pas été nécessaires. "On a lancé plusieurs avertissements", assure le porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles. "On a répété à plusieurs reprises que les règles devaient être respectées, donc le masque et la distance. Vu le refus manifeste, on a mis un terme au rassemblement."

La manifestation a été organisée par le mouvement folievirus. Sur sa page Facebook, le groupe demande l'arrêt des mesures dites "liberticides" pour limiter la propagation du Covid-19, a fortiori en raison de la normalisation de la situation sanitaire actuelle dans les hôpitaux. Le mouvement avait déjà manifesté devant la Tour des finances le 16 août dernier.

Des manifestants ont rejoint la manifestation de l'événementiel au Mont des Arts

Il est suspecté d'avoir porté un coup au visage d'un policier, qui a dû être emmené à l'hôpital mais dont les jours ne sont pas en danger.Les manifestants scandaient des slogans du type "Je respire librement". Des pancartes et banderoles mettaient en exergue des messages comme "Vis ta vie, l'épidémie est finie" et "Tués par le masque". "Une grande partie des manifestants ne portaient pas de masque et ne respectaient pas les règles de distanciation sociale", commente Olivier Slosse. "On a donc mis un terme à cette manifestation et on identifie ceux en infraction pour les verbaliser". Il précise que des moyens spéciaux comme du gaz n'ont pas été nécessaires. "On a lancé plusieurs avertissements", assure le porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles. "On a répété à plusieurs reprises que les règles devaient être respectées, donc le masque et la distance. Vu le refus manifeste, on a mis un terme au rassemblement." La manifestation a été organisée par le mouvement folievirus. Sur sa page Facebook, le groupe demande l'arrêt des mesures dites "liberticides" pour limiter la propagation du Covid-19, a fortiori en raison de la normalisation de la situation sanitaire actuelle dans les hôpitaux. Le mouvement avait déjà manifesté devant la Tour des finances le 16 août dernier.Des manifestants ont rejoint la manifestation de l'événementiel au Mont des Arts