Le président du PS Paul Magnette plaide pour une transition progressive vers la gratuité des transports publics dans notre pays. Dans un premier temps, il veut rendre le train gratuit pour les jeunes et les personnes âgées. "Si cela peut se faire à Bruxelles, je ne vois pas pourquoi cela ne pourrait pas se faire en Belgique", a déclaré M. Magnette ce mardi lors de la conférence d'ouverture du département des sciences politiques de l'université de Gand.

Paul Magnette est donc revenu sur la proposition qu'il avait précédemment lancée concernant la gratuité des transports publics - une idée qui n'a pas été applaudie auprès de tous ses partenaires de la coalition fédérale. "Si nous voulons que les familles utilisent davantage les transports publics, nous devons augmenter l'offre de ces derniers et les rendre accessibles à tous", a-t-il déclaré. Il a cité l'exemple des transports publics (presque) gratuits pour les jeunes à Bruxelles en notant que les partis au pouvoir à Bruxelles ne sont pas si différents des partis fédéraux.

150 millions

Un passage complet à la gratuité des transports publics d'un seul coup n'est pas possible, reconnaît Paul Magnette. C'est pourquoi il propose la gratuité du transport ferroviaire pour les jeunes jusqu'à 25 ans et les personnes âgées à partir de 65 ans. Le coût serait de 150 millions d'euros. "Cela semble beaucoup d'argent, mais cela représente à peine 5% du budget de la SNCB".

Le président du PS Paul Magnette plaide pour une transition progressive vers la gratuité des transports publics dans notre pays. Dans un premier temps, il veut rendre le train gratuit pour les jeunes et les personnes âgées. "Si cela peut se faire à Bruxelles, je ne vois pas pourquoi cela ne pourrait pas se faire en Belgique", a déclaré M. Magnette ce mardi lors de la conférence d'ouverture du département des sciences politiques de l'université de Gand. Paul Magnette est donc revenu sur la proposition qu'il avait précédemment lancée concernant la gratuité des transports publics - une idée qui n'a pas été applaudie auprès de tous ses partenaires de la coalition fédérale. "Si nous voulons que les familles utilisent davantage les transports publics, nous devons augmenter l'offre de ces derniers et les rendre accessibles à tous", a-t-il déclaré. Il a cité l'exemple des transports publics (presque) gratuits pour les jeunes à Bruxelles en notant que les partis au pouvoir à Bruxelles ne sont pas si différents des partis fédéraux. Un passage complet à la gratuité des transports publics d'un seul coup n'est pas possible, reconnaît Paul Magnette. C'est pourquoi il propose la gratuité du transport ferroviaire pour les jeunes jusqu'à 25 ans et les personnes âgées à partir de 65 ans. Le coût serait de 150 millions d'euros. "Cela semble beaucoup d'argent, mais cela représente à peine 5% du budget de la SNCB".