Les doyens des facultés de médecine exigent pour leur part un accord politique entre le ministre de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt et la ministre fédérale de la Santé avant de délivrer les attestations. Un protocole d'accord est pourtant prêt, assure Mme De Block. "Dans ce protocole, je propose une solution complète pour tous les étudiants en surnombre par rapport aux quotas fixés, et ce jusqu'en 2020." Du côté du ministre Jean-Claude Marcourt (PS), on estime au contraire que la ministre fédérale n'a pas donné suite à toutes les remarques formulées par la Communauté. Le blocage est donc bien réel. "Le protocole contient presque toutes les adaptations proposées par les ministres communautaires. Il ne leur reste plus qu'à le signer", estime cependant la ministre fédérale.

Les doyens des facultés de médecine exigent pour leur part un accord politique entre le ministre de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt et la ministre fédérale de la Santé avant de délivrer les attestations. Un protocole d'accord est pourtant prêt, assure Mme De Block. "Dans ce protocole, je propose une solution complète pour tous les étudiants en surnombre par rapport aux quotas fixés, et ce jusqu'en 2020." Du côté du ministre Jean-Claude Marcourt (PS), on estime au contraire que la ministre fédérale n'a pas donné suite à toutes les remarques formulées par la Communauté. Le blocage est donc bien réel. "Le protocole contient presque toutes les adaptations proposées par les ministres communautaires. Il ne leur reste plus qu'à le signer", estime cependant la ministre fédérale.