La lettre ouverte au gouvernement de la 1ère Ministre Madame Sophie Wilmès et plus particulièrement à la Ministre fédérale de la santé publique Madame Maggie De Block, de la part de la Secrétaire Nationale Véronique Sabel ainsi que de son équipe de Permanentes Soins de santé CSC Services publics, dont Lina Cloostermans, Marie Tillière et Mélisa Maggio.

Nous nous retrouvons face à une crise sanitaire "covid19" sans précédent, et cela depuis plus de trois semaines, mais force est de constater que la Ministre fédérale de la Santé sacrifie le personnel des soins sur l'autel de l'austérité et du manque de prévention !

Déjà en 2016, nous pouvions observer un démantèlement des services publics, suite aux restrictions budgétaires dans les soins de santé de 900 millions d'euros, avec un effet systémique dévastateur sur les conséquences dans le secteur des soins de santé qui portera préjudice à long terme et encore plus dans cette crise sanitaire.

Nous voudrions vous adresser une question toute simple : allez-vous encore sabrer dans les budgets de la santé et comptez-vous poursuivre les coupes financières dans le secteur non marchand des soins ? Car aujourd'hui, les héros que vous applaudissez tous les jours paient l'addition au péril de leur santé et parfois ... bien malheureusement ... de leur vie, nos héros font des prestations de 12 heures sans interruption et tout cela au nom de votre économie libérale.

Notre service public refuse la commercialisation de la santé au détriment de l'économie !Il vous incombe certaines responsabilités : en effet, depuis le début de cette crise sanitaire, les travailleurs des soins ainsi que leurs employeurs sont démunis et confrontés à une pénurie sévère de matériel de protection individuel, et en particulier des masques FFP2.

"Madame De Block, votre démission est plus que souhaitée!"

Sans oublier la charge psychosociale et émotionnelle que ceux-ci doivent subir, en allant travailler la peur au ventre dans des conditions déplorables, en plus de vivre cette pandémie avec une perception d'incertitudes, et devoir faire face à un tueur invisible sans protection.

Parlons également du personnel ayant contracté le Covid19 pour lesquels, il a été recommandé à leurs employeurs de les faire travailler tout en ayant le coronavirus, par peur de manquer de force vive sur le terrain à un moment donné, avec des horaires dérogatoires de 12 heures par jour pendant que vous, vous êtes bien confinés à la maison.

Votre manque total et inconscient de prévoyance, suite au non renouvellement du stock stratégique des masques FFP2, met vraiment en danger les personnes de première ligne ainsi que les patients, sans compter de l'injustice que vous générez comme pour la répartition des masques entre le nord et le sud du pays, où vous avez avantagez plus les Flamands, plus que les Wallons de façon disproportionnée.

Après cette grave erreur dont vous ne cessez de rejeter la faute, nous avons dû vivre également l'épisode de la commande de masques "soi-disant ratée", à cause du non-paiement anticipatif de votre SPF Santé public, la commande aurait été livrée plus tôt, le cas échéant ou encore dans les dernières sagas ... des annulations de commande...

Pendant tout ce temps, les personnes de première ligne ont été mal protégées, et malheureusement certains travailleurs ont contracté le coronavirus et ont pu le transmettre à des patients et en l'occurrence : répandre la pandémie plus rapidement de façon exponentielle : à cela, nous vous adressons un "Merci" non doté d'une certaine amertume... Avez-vous encore la conscience tranquille ? Votre sommeil en est troublé ? Malgré tous ces dysfonctionnements, Madame la Ministre de la santé, vous êtes toujours en place, et nous apprenons la création d'un nouveau poste de Ministre de la pénurie des masques !? Quid ? Pourrions-nous obtenir une explication concrète et cohérente à cette création de poste... pendant que des économies drastiques sont faites dans le secteur des soins ?

Pourquoi n'avoir pas prévu assez de réactifs, pourquoi ne pas avoir anticipé le 30 janvier une commande de masques ? Et pourquoi êtes-vous encore à votre poste ?

Est-ce que la Ministre Maggie De Block a-t-elle pensé à faire un pas de côté de ce gouvernement ? Encore aujourd'hui à certains endroits, il existe un manque de matériel pour les travailleurs en 1ère ligne, les employeurs doivent prioriser les travailleurs par risques, par peur de ne plus avoir assez de masques, cette problématique de matériel, n'est toujours pas résolue pour exemple, dans les hôpitaux psychiatriques et les maisons de repos qui sont encore privés de masques, sans parler de la cacophonie lors de la distribution des masques pour les infirmier-e-s à domicile, étant donné que les listes en provenance du SPF Santé n'étaient pas à jour, sans parler du manque de réactifs généralisés pour le dépistage, c'est un scandale, Madame !

Face à cette négligence gravissime ... voire inacceptable, nous pouvons aussi constater un manque de transparence vis-à-vis du monde scientifique, puisque les épidémiologistes ont dû se plaindre auprès de Sciensano pour avoir des données primordiales pour la continuité de leur travail. Pourquoi un tel manque de transparence, Madame la Ministre ? Nous déplorons également votre refus des 400 millions d'euros du fond des blouses blanches, nous trouvons assez piquant de faire appel à des dons privés, tout en sachant que les citoyens et patients paient déjà assez la facture.

Somme toute, nous plaidons pour un état beaucoup plus social avec une intervention de l'état plus forte au niveau des soins de santé, si vous ne voulez plus à l'avenir être confrontée à une catastrophe sociale et sanitaire, où la situation risque d'être ingérable dans son ensemble...

Nous apprenons que vous saviez pour l'arrivée du coronavirus, étant donné la création d'un site "info-coronavirus.be", en date du 30 janvier 2020, alors pourquoi ne pas avoir commencé les dépistages comme en Allemagne, depuis janvier ? Pourquoi n'avoir pas prévu assez de réactifs, pourquoi ne pas avoir anticipé à cette date une commande de masques ? Et pourquoi êtes-vous encore à votre poste ?

Nous avons énuméré une liste non exhaustive des erreurs commises durant votre mandature et lors de cette crise sanitaire Madame la Ministre médecin, Maggie De Block ! Votre démission est plus que souhaitée ! Vous qui prônez un modèle libéral, si vous n'étiez pas Ministre, dans le privé, vous auriez déjà été remerciée depuis bien bien longtemps.

Les signataires sont :

Véronique Sabel, Secrétaire Nationale pour la Wallonie CSC Services publics,

Lina Cloostermans, Permanente soins de santé pour Liège CSC Services publics,

Marie Tillière, Permanente soins de santé pour le BW, le Lux. et Namur CSC S.p

Mélisa Maggio, Permanente soins de santé pour le Hainaut CSC Services publics

La lettre ouverte au gouvernement de la 1ère Ministre Madame Sophie Wilmès et plus particulièrement à la Ministre fédérale de la santé publique Madame Maggie De Block, de la part de la Secrétaire Nationale Véronique Sabel ainsi que de son équipe de Permanentes Soins de santé CSC Services publics, dont Lina Cloostermans, Marie Tillière et Mélisa Maggio.Nous nous retrouvons face à une crise sanitaire "covid19" sans précédent, et cela depuis plus de trois semaines, mais force est de constater que la Ministre fédérale de la Santé sacrifie le personnel des soins sur l'autel de l'austérité et du manque de prévention !Déjà en 2016, nous pouvions observer un démantèlement des services publics, suite aux restrictions budgétaires dans les soins de santé de 900 millions d'euros, avec un effet systémique dévastateur sur les conséquences dans le secteur des soins de santé qui portera préjudice à long terme et encore plus dans cette crise sanitaire.Nous voudrions vous adresser une question toute simple : allez-vous encore sabrer dans les budgets de la santé et comptez-vous poursuivre les coupes financières dans le secteur non marchand des soins ? Car aujourd'hui, les héros que vous applaudissez tous les jours paient l'addition au péril de leur santé et parfois ... bien malheureusement ... de leur vie, nos héros font des prestations de 12 heures sans interruption et tout cela au nom de votre économie libérale.Notre service public refuse la commercialisation de la santé au détriment de l'économie !Il vous incombe certaines responsabilités : en effet, depuis le début de cette crise sanitaire, les travailleurs des soins ainsi que leurs employeurs sont démunis et confrontés à une pénurie sévère de matériel de protection individuel, et en particulier des masques FFP2. Sans oublier la charge psychosociale et émotionnelle que ceux-ci doivent subir, en allant travailler la peur au ventre dans des conditions déplorables, en plus de vivre cette pandémie avec une perception d'incertitudes, et devoir faire face à un tueur invisible sans protection.Parlons également du personnel ayant contracté le Covid19 pour lesquels, il a été recommandé à leurs employeurs de les faire travailler tout en ayant le coronavirus, par peur de manquer de force vive sur le terrain à un moment donné, avec des horaires dérogatoires de 12 heures par jour pendant que vous, vous êtes bien confinés à la maison.Votre manque total et inconscient de prévoyance, suite au non renouvellement du stock stratégique des masques FFP2, met vraiment en danger les personnes de première ligne ainsi que les patients, sans compter de l'injustice que vous générez comme pour la répartition des masques entre le nord et le sud du pays, où vous avez avantagez plus les Flamands, plus que les Wallons de façon disproportionnée. Après cette grave erreur dont vous ne cessez de rejeter la faute, nous avons dû vivre également l'épisode de la commande de masques "soi-disant ratée", à cause du non-paiement anticipatif de votre SPF Santé public, la commande aurait été livrée plus tôt, le cas échéant ou encore dans les dernières sagas ... des annulations de commande...Pendant tout ce temps, les personnes de première ligne ont été mal protégées, et malheureusement certains travailleurs ont contracté le coronavirus et ont pu le transmettre à des patients et en l'occurrence : répandre la pandémie plus rapidement de façon exponentielle : à cela, nous vous adressons un "Merci" non doté d'une certaine amertume... Avez-vous encore la conscience tranquille ? Votre sommeil en est troublé ? Malgré tous ces dysfonctionnements, Madame la Ministre de la santé, vous êtes toujours en place, et nous apprenons la création d'un nouveau poste de Ministre de la pénurie des masques !? Quid ? Pourrions-nous obtenir une explication concrète et cohérente à cette création de poste... pendant que des économies drastiques sont faites dans le secteur des soins ? Est-ce que la Ministre Maggie De Block a-t-elle pensé à faire un pas de côté de ce gouvernement ? Encore aujourd'hui à certains endroits, il existe un manque de matériel pour les travailleurs en 1ère ligne, les employeurs doivent prioriser les travailleurs par risques, par peur de ne plus avoir assez de masques, cette problématique de matériel, n'est toujours pas résolue pour exemple, dans les hôpitaux psychiatriques et les maisons de repos qui sont encore privés de masques, sans parler de la cacophonie lors de la distribution des masques pour les infirmier-e-s à domicile, étant donné que les listes en provenance du SPF Santé n'étaient pas à jour, sans parler du manque de réactifs généralisés pour le dépistage, c'est un scandale, Madame !Face à cette négligence gravissime ... voire inacceptable, nous pouvons aussi constater un manque de transparence vis-à-vis du monde scientifique, puisque les épidémiologistes ont dû se plaindre auprès de Sciensano pour avoir des données primordiales pour la continuité de leur travail. Pourquoi un tel manque de transparence, Madame la Ministre ? Nous déplorons également votre refus des 400 millions d'euros du fond des blouses blanches, nous trouvons assez piquant de faire appel à des dons privés, tout en sachant que les citoyens et patients paient déjà assez la facture.Somme toute, nous plaidons pour un état beaucoup plus social avec une intervention de l'état plus forte au niveau des soins de santé, si vous ne voulez plus à l'avenir être confrontée à une catastrophe sociale et sanitaire, où la situation risque d'être ingérable dans son ensemble...Nous apprenons que vous saviez pour l'arrivée du coronavirus, étant donné la création d'un site "info-coronavirus.be", en date du 30 janvier 2020, alors pourquoi ne pas avoir commencé les dépistages comme en Allemagne, depuis janvier ? Pourquoi n'avoir pas prévu assez de réactifs, pourquoi ne pas avoir anticipé à cette date une commande de masques ? Et pourquoi êtes-vous encore à votre poste ?Nous avons énuméré une liste non exhaustive des erreurs commises durant votre mandature et lors de cette crise sanitaire Madame la Ministre médecin, Maggie De Block ! Votre démission est plus que souhaitée ! Vous qui prônez un modèle libéral, si vous n'étiez pas Ministre, dans le privé, vous auriez déjà été remerciée depuis bien bien longtemps.Les signataires sont :Véronique Sabel, Secrétaire Nationale pour la Wallonie CSC Services publics, Lina Cloostermans, Permanente soins de santé pour Liège CSC Services publics, Marie Tillière, Permanente soins de santé pour le BW, le Lux. et Namur CSC S.p Mélisa Maggio, Permanente soins de santé pour le Hainaut CSC Services publics