"Je regrette la division nord-sud", a-t-il affirmé lors de l'émission Matin Première de la RTBF, ajoutant craindre que "cela ne fasse tache d'huile".

"On doit tous se ressaisir", a ajouté le responsable du syndicat socialiste, qualifiant cette division des travailleurs d'"absurde" et faisant part de son incompréhension face à la décision des ailes flamandes de la FGTB et de la CSC de lever le préavis relatif à la grève sur le secteur ferroviaire au mois de janvier.

"Au niveau syndical, on doit rester dans la logique de l'unité", a-t-il plaidé. Selon M. Goblet, les syndicats doivent "maintenir la mobilisation et la sensibilisation" toute l'année contre les mesures prises par le gouvernement, qu'il a accusé de ne jamais avoir "appliqué intégralement les accords" conclus par les partenaires sociaux.

"Je regrette la division nord-sud", a-t-il affirmé lors de l'émission Matin Première de la RTBF, ajoutant craindre que "cela ne fasse tache d'huile". "On doit tous se ressaisir", a ajouté le responsable du syndicat socialiste, qualifiant cette division des travailleurs d'"absurde" et faisant part de son incompréhension face à la décision des ailes flamandes de la FGTB et de la CSC de lever le préavis relatif à la grève sur le secteur ferroviaire au mois de janvier. "Au niveau syndical, on doit rester dans la logique de l'unité", a-t-il plaidé. Selon M. Goblet, les syndicats doivent "maintenir la mobilisation et la sensibilisation" toute l'année contre les mesures prises par le gouvernement, qu'il a accusé de ne jamais avoir "appliqué intégralement les accords" conclus par les partenaires sociaux.