Selon la Sûreté, il existerait des "données objectives qui renforcent les soupçons selon lesquels l'adresse de Waterloo (où vivait la famille Chodiev, ndlr) ne sert qu'à assurer aux membres du clan des documents de séjour".

Le Soir précise toutefois n'avoir pu identifier qu'"un seul cas concret", celui d'un certain Raup Shadiev qui a effectivement été domicilié à Waterloo, au domicile des Chodiev, avant de s'établir à Arlon et de développer ses activités financières au Luxembourg.

La même note de la Sûreté, rédigée en néerlandais le 2 août 2016, évoque le recentrage des activités financières du trio au grand-duché de Luxembourg. Elle souligne "l'intérêt persistant (pour les Chodiev, ndlr) d'un pied-à-terre en Belgique en transférant des intérêts financiers vers le grand-duché de Luxembourg".

Une enquête menée par le quotidien belge et le site français d'information Mediapart en épluchant le registre de commerce du Grand-Duché a permis d'identifier près de 80 sociétés et holdings luxembourgeoises créées ces dernières années par Patokh Chodiev, ses deux filles et quatre autres parents, par Alexander Machkevitch, ses deux filles et son neveu, ainsi que par Alijan Ibragimov et deux de ses cinq fils.

"Le trio kazakh (Patokh Chodiev, Alexander Machkevitch et Alijan Ibragimov) et leurs proches pèsent désormais plus de 13,5 milliards d'euros" d'actifs, ajoute Le Soir.

Selon la Sûreté, il existerait des "données objectives qui renforcent les soupçons selon lesquels l'adresse de Waterloo (où vivait la famille Chodiev, ndlr) ne sert qu'à assurer aux membres du clan des documents de séjour". Le Soir précise toutefois n'avoir pu identifier qu'"un seul cas concret", celui d'un certain Raup Shadiev qui a effectivement été domicilié à Waterloo, au domicile des Chodiev, avant de s'établir à Arlon et de développer ses activités financières au Luxembourg. La même note de la Sûreté, rédigée en néerlandais le 2 août 2016, évoque le recentrage des activités financières du trio au grand-duché de Luxembourg. Elle souligne "l'intérêt persistant (pour les Chodiev, ndlr) d'un pied-à-terre en Belgique en transférant des intérêts financiers vers le grand-duché de Luxembourg". Une enquête menée par le quotidien belge et le site français d'information Mediapart en épluchant le registre de commerce du Grand-Duché a permis d'identifier près de 80 sociétés et holdings luxembourgeoises créées ces dernières années par Patokh Chodiev, ses deux filles et quatre autres parents, par Alexander Machkevitch, ses deux filles et son neveu, ainsi que par Alijan Ibragimov et deux de ses cinq fils. "Le trio kazakh (Patokh Chodiev, Alexander Machkevitch et Alijan Ibragimov) et leurs proches pèsent désormais plus de 13,5 milliards d'euros" d'actifs, ajoute Le Soir.