Plus de 80 vélos se sont élancés sur le circuit tracé dans la ville universitaire. Les plus courageux braveront la pluie et la fatigue jusqu'à jeudi 13h00. C'est aux côtés du recteur de l'UCL, Bruno Delvaux et du bourgmestre d'Ottignies, Jean-Luc Roland, que le ministre wallon Benoît Lutgen et le secrétaire d'Etat, Bernard Clerfayt, ont ouvert le parcours.

Mais les Vingt-quatre heures Vélo, ce n'est pas seulement une course. C'est aussi la plus grande manifestation de folklore estudiantin de Wallonie. Plusieurs milliers d'étudiants sont attendus sur le site pour profiter des animations mises en place dans toute la ville.

Plus de mesures de précaution

Suite au coma éthylique d'une jeune fille de 20 ans durant un baptême estudiantin à l'UCL, début octobre, des mesures de précautions ont été prises. Une cinquantaine de stadiers et 140 secouristes seront présents sur le site.

Les organisateurs, eux, appellent à la modération : des distributions d'eau gratuite sont prévues et des boissons non alcoolisées seront vendues à petit prix. Les canettes et autres contenants en verre seront interdits jusqu'à jeudi. 150 lits sont également mis à la disposition des fêtards ayant besoin de "repos". Pour éviter que les étudiants ne reprennent la route en voiture, de nombreuses navettes et trains spéciaux sont prévus vers les autres sites universitaires (Bruxelles, Namur, Liège,...).

Le Vif.be avec Belga

Plus de 80 vélos se sont élancés sur le circuit tracé dans la ville universitaire. Les plus courageux braveront la pluie et la fatigue jusqu'à jeudi 13h00. C'est aux côtés du recteur de l'UCL, Bruno Delvaux et du bourgmestre d'Ottignies, Jean-Luc Roland, que le ministre wallon Benoît Lutgen et le secrétaire d'Etat, Bernard Clerfayt, ont ouvert le parcours. Mais les Vingt-quatre heures Vélo, ce n'est pas seulement une course. C'est aussi la plus grande manifestation de folklore estudiantin de Wallonie. Plusieurs milliers d'étudiants sont attendus sur le site pour profiter des animations mises en place dans toute la ville. Plus de mesures de précaution Suite au coma éthylique d'une jeune fille de 20 ans durant un baptême estudiantin à l'UCL, début octobre, des mesures de précautions ont été prises. Une cinquantaine de stadiers et 140 secouristes seront présents sur le site. Les organisateurs, eux, appellent à la modération : des distributions d'eau gratuite sont prévues et des boissons non alcoolisées seront vendues à petit prix. Les canettes et autres contenants en verre seront interdits jusqu'à jeudi. 150 lits sont également mis à la disposition des fêtards ayant besoin de "repos". Pour éviter que les étudiants ne reprennent la route en voiture, de nombreuses navettes et trains spéciaux sont prévus vers les autres sites universitaires (Bruxelles, Namur, Liège,...). Le Vif.be avec Belga