Jean-Claude Marcourt et Willy Demeyer, en effet, mirent à profit les dix premiers jours de mai pour donner au capitalisme mondialisé un coup de grâce. Enfin, deux voix sonores osèrent se dresser contre l'ordre libéral mondial, et elles avaient l'accent liégeois.
...