"Liège a été une terre viticole jusqu'au 15e siècle, assure Fabrice Collignon, initiateur du projet. Aujourd'hui, quelques viticulteurs amateurs produisent du vin, mais rien de professionnel. Nous, c'est notre ambition. Nous voulons produire un vin de qualité et fidéliser les consommateurs".

Le responsable vise un public liégeois et les viticulteurs produiront essentiellement du vin blanc sec, mais également du rouge et du mousseux.

Un autre objectif de Fabrice Collignon est de créer de l'emploi et de permettre des stages de réinsertion sociale, en collaboration avec l'ASBL La Bourrache.

"Ce projet a une finalité économique, mais aussi sociale, solidaire et environnementale", insiste Fabrice Collignon.

Les vignes seront plantées sur 10 hectares, répartis sur un terrain situé aux coteaux de la Citadelle, au pied du point de vue, et un autre à Eben-Emael.

Le projet se développera sous forme de coopérative, le capital nécessaire étant d'un million d'euros. Les responsables en ont déjà réuni 100.000.

Les premières vendanges auront lieu en 2014, les premières dégustations en 2015.

Le Vif.be, avec Belga

"Liège a été une terre viticole jusqu'au 15e siècle, assure Fabrice Collignon, initiateur du projet. Aujourd'hui, quelques viticulteurs amateurs produisent du vin, mais rien de professionnel. Nous, c'est notre ambition. Nous voulons produire un vin de qualité et fidéliser les consommateurs". Le responsable vise un public liégeois et les viticulteurs produiront essentiellement du vin blanc sec, mais également du rouge et du mousseux. Un autre objectif de Fabrice Collignon est de créer de l'emploi et de permettre des stages de réinsertion sociale, en collaboration avec l'ASBL La Bourrache. "Ce projet a une finalité économique, mais aussi sociale, solidaire et environnementale", insiste Fabrice Collignon. Les vignes seront plantées sur 10 hectares, répartis sur un terrain situé aux coteaux de la Citadelle, au pied du point de vue, et un autre à Eben-Emael. Le projet se développera sous forme de coopérative, le capital nécessaire étant d'un million d'euros. Les responsables en ont déjà réuni 100.000. Les premières vendanges auront lieu en 2014, les premières dégustations en 2015. Le Vif.be, avec Belga