Dans des situations de blocage perdurant et répété, il ne convient pas seulement de changer la méthode de recherche d'une solution mais plus profondément de modifier les paradigmes mêmes de cette recherche.

Appliqué à la formation d'un gouvernement fédéral en Belgique, cela veut dire qu'au lieu de chercher la solution au blocage au sein des seuls acteurs politiques, pour répondre au seul objectif de former un gouvernement et par la seule recherche de compatibilité programmatique, il faut en réalité chercher la solution plus loin, en élargissant le cercle des acteurs impliqués, en dépassant l'objectif de réunir un nombre de partis totalisant une majorité au Parlement, et en utilisant les techniques consensuelles de recherche de solutions, comme par exemple le recours à l'intelligence collective.

Concrètement, on réunit 100 citoyens tirés au sort, miroirs des différentes langues et régions du pays, accompagnés des experts dont ils choisiront eux-mêmes de s'entourer. Après avoir rencontré un à un les leaders politiques, ce panel citoyen se retirera pour s'accorder sur ses priorités pour le pays. Il les présentera ensuite au Roi qui s'informera, exhortera ou mettra en garde. Après quoi, ces citoyens rencontreront les leaders des partis politiques, ensemble cette fois, dans un échange approfondi pour les sensibiliser à leurs priorités, leur expliquer leurs recommandations, écouter les difficultés auxquelles ces leaders politiques sont confrontés, et enfin ouvrir avec eux des pistes pour dépasser ces difficultés. Le Roi nommera ensuite un (in)formateur - strictement politique ou un duo d'(in)formateurs politique et citoyen - qui invitera les partis qui le souhaitent à s'associer pour mettre en oeuvre ces priorités et recommandations.

Rêve, utopie ou naïveté que tout cela ?

Sincèrement, non ! Réinventer la démocratie, c'est aussi réinventer la façon dont on forme le gouvernement en cas de blocages prolongés, répétés et explosifs: en plaçant le citoyen au coeur, en déplaçant les curseurs, en recourant aux techniques avérées de recherche consensuelle de solutions. Le Canada, la France, l'Irlande, l'Islande, la Suisse - pour ne citer que quelques exemples - ont eu recours à ces panels citoyens. Dans un monde de défis et de désaffection pour le Politique, le panel citoyen est un outil puissant pour débloquer la situation et ouvrir la voie à un gouvernement fédéral au programme ambitieux et bénéficiant d'une forte légitimité.