On m'a chargé de vous donner quelques conseils par rapport à votre mission. Je vais tenter de vous aider, car au point où on en est, il ne s'agit même plus de tirer sur l'ambulance, celle-ci ayant déjà valsé au fond du précipice en faisant 35 tonneaux.

Vous citez Lao Tseu, c'est bien, ça fait intello. Mais je vous avoue que je ne suis pas familier du gaillard. Je connais beaucoup mieux Yoda. Vous pourriez vous en inspirer, ça mettrait les geeks de votre côté. Vous avez déjà les bobos ; or, les geeks sont d'une autre tribu. Car on parle bien de tribus, en Belgique, de nos jours, plus que d'un pays.

"Paul, le dernier des Jedi tu seras."

"Beaucoup à apprendre, tu as encore."

"Robuste je suis grâce à la Force, mais pas à ce point-là. Le crépuscule m'envahit et bientôt tomber la nuit va."

J'ai aussi trouvé ce proverbe égyptien qui devrait parler à l'émérite boulanger que vous êtes : "Le pain croustillant est pour celui qui sait le chercher."

Je vais vous faire une confidence : nous avons 11 jours d'écart : vous êtes né le 28 juin 1971, moi le 17. Je suis donc votre aîné, donc permettez-moi - entre gémeaux - de vous tutoyer.

Paul, franchement, mais que vas-tu faire dans cette galère ? Et qu'est-ce qui t'a pris d'aller en politique, toi qui étais si brillant en tant que politologue aguerri ? Tu me fais penser à un vulcanologue qui aurait décidé de plonger tête bêche dans l'Etna en fusion. A 48 berges, tu as mieux à faire, non ?

En parlant de berges et de galère, tu as vu le récent rapport du Giec sur le climat ? En 2100, Termonde sera une station balnéaire et Ostende sera sous eau (on comprend mieux pourquoi Marc Coucke investit tant à Durbuy : il anticipe son statut de réfugié climatique)

Peut-être pourrais-tu mettre tout ça dans la balance, au moment d'aller négocier avec les Flamands, non ? C'est toi qui rames, mais ce sont eux qui vont devoir apprendre à nager.

Donc, si j'étais à ta place (ce qui n'est pas le cas, Alleluia, pour reprendre une expression chère à tes - peut-être - futurs partenaires du CD&V), je ne commencerais pas à revenir avec tout le bazar social(isant) qui crispe tant de l'autre côté de la frontière linguistique, mais je leur ferais comprendre ce qu'est la realpolitik : sans les francophones, d'ici 80 ans, ils seront comme Kevin Costner dans Waterworld : des naufragés prêts à tout pour trouver de la terre ferme. Le rapport de force est en ta faveur, si tu pars perdant "avec deux chances sur 10 de réussir" comme tu dis, cela ne fonctionnera pas. Pratique le judo, utilise la Force (avec une majuscule, comme dans Star Wars) de l'adversaire et montre-leur que c'est toi le plus fort, comme tu as fait avec Elio !

Voilà, je pense t'avoir bien aidé, Paul Skywalker, enfin j'ai essayé, un peu comme tout le monde. Mais es-tu plus avancé pour autant ?

Alors une petite dernière pour la route : "On gouverne un état comme on cuit un petit poisson : avec précaution." C'est du Lao Tseu."