Rassurez-nous. Nous avons besoin de stabilité budgétaire et d'une vision à long terme qui tienne compte de l'évolution des besoins avec un plan pluriannuel clair et tenu. La stabilité est indispensable pour libérer les inquiétudes, pour oser innover, être prêt à prendre des risques, mener une politique de santé transversale et porteuse de sens. L'instabilité, les changements continus minent l'initiative.

Faites-nous rêver. La qualité de vie ne se résume pas au pouvoir d'achat, à l'équilibre budgétaire. Le développement des liens sociaux va faire croître le capital social, celui qui donne du bonheur et de l'espoir pour tous, celui qui brise la solitude et l'individualisme. Pour cela il faut miser sur la solidarité, sur les transports en commun, sur la mobilité douce, sur un environnement sain, sur des places, des parcs publics, des services collectifs, un aménagement du territoire qui favorisent les liens et la cohésion sociale.

Tenez vos promesses. Ne nous promettez pas la lune, des objectifs lointains inatteignables, des effets d'annonce. Parlez vrai. Le coût du vieillissement de notre population nécessitera plus de moyens. Ne choisissez que quelques grands objectifs, tentez d'y faire adhérer le plus grand nombre, régions et communautés, et tenez le cap. Rendez-nous confiants dans la politique.

Rassurez-nous. Nous avons besoin de stabilité budgétaire et d'une vision à long terme qui tienne compte de l'évolution des besoins avec un plan pluriannuel clair et tenu. La stabilité est indispensable pour libérer les inquiétudes, pour oser innover, être prêt à prendre des risques, mener une politique de santé transversale et porteuse de sens. L'instabilité, les changements continus minent l'initiative.