Nombre d'entre nous sont activement conscients des urgences sociales, migratoires, climatiques, et vivent avec effroi et dégoût ce qui se défait, s'oppose, se rigidifie depuis les dernières élections. Nombre d'entre nous ont des enfants et des petits-enfants qui, dans la lucidité et l'énergie de leur âge, ont un besoin vital d'espoir. Monsieur Magnette, je suis incapable d'un conseil politique : cet art est le vôtre, non le mien. Je sais simplement que la colère est parfois bonne conseillère. Alors trouvez les mots pour que tout le monde voie plus haut et plus loin. Merci et bon courage."