Les violences commises à l'encontre des policiers ne pourront plus être classées dans suite. La directive du collège de procureurs généraux sera adaptée en ce sens et sera d'application la semaine prochaine, a annoncé jeudi à la Chambre le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld).

Le ministre était interrogé par Philippe Pivin (MR) à la suite de diverses agressions dont ont été victimes les forces de police ces derniers jours lors de contrôles corona, notamment à Ixelles où trois officiers ont été blessés le week-end dernier.

"Inacceptable", a soutenu Vincent Van Quickenborne. "Nos officiers méritent le respect." "J'ai eu une réunion ce midi avec le Collège des procureurs généraux. J'y ai exposé mes orientations contraignantes en matière de politique pénale, ce qui est de ma compétence. La circulaire modifiée sera applicable dès la semaine prochaine", a précisé le ministre de la Justice, indiquant qu'il ne sera dès lors plus possible de classer sans suite de tels faits.

De son côté, la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) a annoncé qu'elle se porterait partie civile dans les cas de violence contre la police fédérale. Elle exhorte les bourgmestres à faire de même dans les cas de violence contre les agents de police locaux. "Notre police est au service de la population, elle le fait très bien et avec beaucoup de dévouement, elle maintient les mesures nécessaires et le fait pour sauver la vie de tant de personnes. Il est donc totalement inacceptable qu'ils soient attaqués, et cela doit être traité avec sévérité et condamné".

Les violences commises à l'encontre des policiers ne pourront plus être classées dans suite. La directive du collège de procureurs généraux sera adaptée en ce sens et sera d'application la semaine prochaine, a annoncé jeudi à la Chambre le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld).Le ministre était interrogé par Philippe Pivin (MR) à la suite de diverses agressions dont ont été victimes les forces de police ces derniers jours lors de contrôles corona, notamment à Ixelles où trois officiers ont été blessés le week-end dernier. "Inacceptable", a soutenu Vincent Van Quickenborne. "Nos officiers méritent le respect." "J'ai eu une réunion ce midi avec le Collège des procureurs généraux. J'y ai exposé mes orientations contraignantes en matière de politique pénale, ce qui est de ma compétence. La circulaire modifiée sera applicable dès la semaine prochaine", a précisé le ministre de la Justice, indiquant qu'il ne sera dès lors plus possible de classer sans suite de tels faits. De son côté, la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) a annoncé qu'elle se porterait partie civile dans les cas de violence contre la police fédérale. Elle exhorte les bourgmestres à faire de même dans les cas de violence contre les agents de police locaux. "Notre police est au service de la population, elle le fait très bien et avec beaucoup de dévouement, elle maintient les mesures nécessaires et le fait pour sauver la vie de tant de personnes. Il est donc totalement inacceptable qu'ils soient attaqués, et cela doit être traité avec sévérité et condamné".