Ce classement indépendant, créé par l'Union européenne, passe en revue 1.711 universités dans 96 pays, du point de vue de la recherche et de l'ancrage régional notamment. Cet index se distingue des classements traditionnels par une approche multicritères, sans donner de note globale.

Les universités belges obtiennent ainsi des résultats particulièrement positifs au niveau du critères "recherche" (taux de citation et publications les plus citées). Les universités de Mons (UMons) et de Gand (UGent) figurent ainsi dans le top 100 sur ce critère.

La "dimension internationale" (publications internationales) est également considérée comme "très bonne", l'UMons, la Vrije Universiteit Brussel (VUB) et l'université de Hasselt se retrouvent dans le top 100.

"Ce nouveau ranking international démontre qu'une université comme la nôtre peut rayonner internationalement par la qualité de sa recherche tout en renforçant son ancrage territorial", conclut Philippe Dubois, recteur de l'UMons, cité dans un communiqué.

Le classement U-Multirank prend en compte la diversité des performances d'une institution (recherche, enseignement, apprentissage, dimension internationale, transfert de connaissances, engagement régional). Il se distingue de la sorte des autres classements internationaux ("Times Higher Education Ranking" ou "Shanghaï Ranking") qui se basent sur une dimension unique.