Le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé demande, mardi matin, aux touristes et aux personnes disposant d'une résidence secondaire dans la province de ne pas se rendre à la Côte belge. "La règle de distanciation sociale ne peut être maintenue", estime-t-il. Plusieurs villes balnéaires ont également appelé à ne pas se rendre au littoral, malgré le soleil au beau fixe ces derniers jours.

Beaucoup de monde s'est rendu à la mer le week-end dernier, faisant fi des recommandations strictes émises fin de semaine dernière par le gouvernement afin d'endiguer la propagation du nouveau coronavirus. "On a vu des gens se promener en groupe et faire la file chez les glaciers qui pouvaient rester ouverts. Il y avait trop de monde regroupé ensemble. D'autres personnes étaient assises sur les bancs comme si de rien n'était. C'est juste trop dangereux", a déclaré Carl Decaluwé.

Le gouverneur déplore également le manque d'installations sanitaires à la Côte vu que l'ensemble des restaurants y sont fermés. "Ce qui n'est pas du tout idéal pour l'hygiène", insiste-t-il. Les communes côtières de Coxyde et Nieuport ont également appelé à ne pas se rendre au littoral.

La Panne ferme "ses frontières"

Le bourgmestre de La Panne, Bram Degrieck, ferme les frontières jusqu'à mardi après-midi. Les magasins vendant des produits du tabac et de l'alcool sont également fermés. La mesure est introduite parce que de nombreux Français sont rapidement venus à La Panne lundi pour faire leurs provisions. Ce lundi, il y avait de longues files d'attente à La Panne dans plusieurs magasins vendant des produits du tabac et de l'alcool.

Selon la police, il y a une chance que le reste de la côte ouest prenne la même mesure. La zone de police de la côte ouest appliquera strictement la mesure. Il sera suivi d'une évaluation de la situation en France et du soutien de la gendarmerie française.

Le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé demande, mardi matin, aux touristes et aux personnes disposant d'une résidence secondaire dans la province de ne pas se rendre à la Côte belge. "La règle de distanciation sociale ne peut être maintenue", estime-t-il. Plusieurs villes balnéaires ont également appelé à ne pas se rendre au littoral, malgré le soleil au beau fixe ces derniers jours.Beaucoup de monde s'est rendu à la mer le week-end dernier, faisant fi des recommandations strictes émises fin de semaine dernière par le gouvernement afin d'endiguer la propagation du nouveau coronavirus. "On a vu des gens se promener en groupe et faire la file chez les glaciers qui pouvaient rester ouverts. Il y avait trop de monde regroupé ensemble. D'autres personnes étaient assises sur les bancs comme si de rien n'était. C'est juste trop dangereux", a déclaré Carl Decaluwé. Le gouverneur déplore également le manque d'installations sanitaires à la Côte vu que l'ensemble des restaurants y sont fermés. "Ce qui n'est pas du tout idéal pour l'hygiène", insiste-t-il. Les communes côtières de Coxyde et Nieuport ont également appelé à ne pas se rendre au littoral.Le bourgmestre de La Panne, Bram Degrieck, ferme les frontières jusqu'à mardi après-midi. Les magasins vendant des produits du tabac et de l'alcool sont également fermés. La mesure est introduite parce que de nombreux Français sont rapidement venus à La Panne lundi pour faire leurs provisions. Ce lundi, il y avait de longues files d'attente à La Panne dans plusieurs magasins vendant des produits du tabac et de l'alcool. Selon la police, il y a une chance que le reste de la côte ouest prenne la même mesure. La zone de police de la côte ouest appliquera strictement la mesure. Il sera suivi d'une évaluation de la situation en France et du soutien de la gendarmerie française.