L'année dernière, quarante-quatre cas avérés de "vacances" injustifiées ont conduit à des retraits de protection.

La Belgique a déjà signé une lettre d'intention avec les Pays-Bas fin 2016 et plus récemment avec l'Allemagne en vue d'échanger des informations et de renforcer les contrôles face à ce que le CGRA, qui a pris plus de 22.000 décisions sur des demandes d'asile en 2016, qualifie de "problématique spécifique".

L'année dernière, quarante-quatre cas avérés de "vacances" injustifiées ont conduit à des retraits de protection. La Belgique a déjà signé une lettre d'intention avec les Pays-Bas fin 2016 et plus récemment avec l'Allemagne en vue d'échanger des informations et de renforcer les contrôles face à ce que le CGRA, qui a pris plus de 22.000 décisions sur des demandes d'asile en 2016, qualifie de "problématique spécifique".