Bien que l'enseignement soit communautarisé en Belgique, le rapport considère toutefois les profs belges comme un tout homogène, alors que leurs barèmes varient entre nord et sud du pays. En comparaison des autres pays, la Belgique consacre proportionnellement beaucoup d'argent à son enseignement, et ce tant pour l'enseignement obligatoire que supérieur. Six pour cent de notre PIB va ainsi aux politiques d'éducation, alors que la moyenne des pays de l'OCDE est de 3,5%.

En termes de rémunérations, les enseignants en Belgique sont bien payés. Ceux-ci bénéficient des 5e plus hautes rémunérations, selon cette étude qui passe en revue 35 pays au total. Seuls les enseignants de Slovénie, de Suisse, d'Autriche et d'Allemagne gagnent davantage que les profs belges. L'étude montre toutefois un avantage salarial pour les profs flamands par rapport à leurs collègues de la Fédération Wallonie-Bruxelles: les profs flamands gagnent ainsi aussi bien leur vie que les employés du privé disposant d'un diplôme similaire. En Communauté française, les enseignants ne touchent en revanche que 85% des salaires du privé à diplôme égal, selon l'étude.

Celle-ci montre aussi que les enseignants belges passent, avec quelque 700 heures de cours par an, moins de temps devant leurs élèves que leurs collègues étrangers. Sans surprise, le nombre d'heures passées en classe par un enseignant à tendance à diminuer plus l'âge de ses élèves avance.